Presentation

  • : L'Amicale des Gadiris et du Souss
  • : L'association dite l’Amicale des Gadiris et du Souss fondée le 13 juin 2010, à Gradignan, a pour but de s’entraider, de se réunir entre amis, d’organiser des repas et sorties, d’éditer un bulletin.
  • Contact
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 04:48
Des tomates et de la Guariguette produites à Perpignan par un agriculteur marocain

Un producteur marocain va étendre ses activités sur le marché français. Taquie-dine Cherradi, le parton de Matysha, une entreprise marocaine d’exportations de fruits et légumes, a annoncé l’installation à Perpignan d’une exploitation pilote pour produire à terme, des tomates et « peut-être de la Guariguette », rapporte un média local.

 

 

« Pour l’instant, on ne produit qu’au Maroc, mais on va produire ici en 2017. On commencera par une exploitation pilote de 10 hectares de serres », a annoncé le PDG de Matysha en marge du salon professionnel des fruits et légumes de Méditerranée. L’homme d’affaires marocain prévoit de produire dans son exploitation, de la salade, des tomates et peut-être de la Gariguette et atteindre une production de 3 millions de plants.

Le groupe d’exportations marocain pèse lourd dans la filière. En février, 2015, il avait été primé à Berlin par le prix « Tomato Inspiration Event Awards 2015 » de la meilleure production en méditerranée, en Afrique et Moyen-Orient. Il faut dire que le groupe Matysha exploite plus de 300 hectares de serres à 30 kilomètres au sud d’Agadir. Si 70 % de cette exploitation sont réservés à toutes les variétés de tomates, les 30% restants sont consacrés à la production de légumes comme les courgettes, les haricots, les petits pois, les poivrons et les fèves. Une production que le groupe marocain traite dans sa propre station de conditionnement et d’emballage.

Près de 45 000 tonnes de fruits et légumes sont produits chaque an. Le groupe expédie 23 000 tonnes de sa production en France via une plateforme commerciale de 5 000 mètres carrés installée sur le marché Saint-Charles de Perpignan ; le reste est destiné au marché local et aux autres pays. En attendant Matysha brasse un chiffre d’affaires annuel de 35 millions d’euros « hors Russie, car il y a l’embargo ». Le « roi de la tomate » semble bien décidé s’étendre sur le marché français via une production locale.



http://www.yabiladi.com/articles/details/44585/tomates-guariguette-produites-perpignan-agriculteur.html)
 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires