Presentation

  • : L'Amicale des Gadiris et du Souss
  • : L'association dite l’Amicale des Gadiris et du Souss fondée le 13 juin 2010, à Gradignan, a pour but de s’entraider, de se réunir entre amis, d’organiser des repas et sorties, d’éditer un bulletin.
  • Contact
4 août 2019 7 04 /08 /août /2019 06:03

 

«Le malheur ne vient jamais seul!», dirait la fameuse citation. Cela convient parfaitement à la commune rurale, d’Imouzzer Ida Outanane, à quelques 50 kilomètres au nord d’Agadir.

 

En effet, on ne cessera jamais d’allouer le potentiel  de cette région, prisée par ses sites naturels de haute notoriété. En revanche, on n’arrêtera pas non plus de déplorer les déficits caractérisés dont elle souffre, en termes d’infrastructures de base et de gouvernance. S’agissant, en fait, de gestion, nul n’est censé occulter la démission de la commune qui ne fait absolument rien de bon pour l’expansion de la collectivité rurale.

Bien au contraire, on constatera, non sans désolation, la constance des dysfonctionnements, au niveau des affaires courantes de la commune. Alors que les opportunités de relance d’un patelin bourré de ressources et capacités, ne manquent point. En fait, au lieu de s’atteler à une réelle ébauche de redressement, axée sur l’approche inclusive et une stratégie d’action claire et efficiente, la commune est absorbée sans compter, par ses propres occupations.

De surcroit, on ne daigne guère, sous l’effet de l’espièglerie, de s’en prendre sans scrupule aux «indésirables» qu’on ne porte pas dans son cœur, en spoliant leurs biens, cas du terrain annexé illicitement, il y a quelques temps, au siège de la commune. Ce délit avait été fort heureusement sanctionné, en fin de compte, par un jugement de la justice qu’on ne parvient pas à digérer. Aveuglé par la rancune, on n’hésite pas, non plus à ignorer de multiples demandes d’autorisation légitimes, émises par les ennemis jurés, sans aucun motif valable ni acceptable.

On n’est pas prêt à  tolérera, bien entendu, cet abusdiscriminatoire et rancunier. Loin de tout souci civique pour la commune, on passe la totalité de son temps à s’occuper de tout sauf des intérêts communs, d’autant qu’on toutes les possibilités, de l’art son nouveau registre de députation, de plaider les droits et les opportunités de ce site féériques, auprès de l’enceinte de l’hémicycle.

Il est donc impératif de secouer cette situation qui ne fait qu’empirer, au niveau des décideurs, de la société civile et des institutionnels. La région d’Immouzzer Ida Outanane, connue pour ses atouts indéniables, est trop saisissante et porteuse pour la laisser moisir dans l’abandon et la désuétude, parce qu’on trouve du plaisir à verse dans la débauche  et la fantaisie. Il va alors donc falloir mettre un terme à ces conduites aussi dérisoires qu’enfantines.

 

( http://albayane.press.ma/imouzzer-ida-outanane-un-site-a-rehausser.html )

 

Partager cet article

Repost0

commentaires