Presentation

  • : L'Amicale des Gadiris et du Souss
  • : L'association dite l’Amicale des Gadiris et du Souss fondée le 13 juin 2010, à Gradignan, a pour but de s’entraider, de se réunir entre amis, d’organiser des repas et sorties, d’éditer un bulletin.
  • Contact
21 octobre 2018 7 21 /10 /octobre /2018 07:25
Un appui conséquent sera apporté à toutes les parties prenantes de la chaine de valeur de l’argan et particulièrement aux femmes ayants droit, aux coopératives de production et à la Fifargane.

Un appui conséquent sera apporté à toutes les parties prenantes de la chaine de valeur de l’argan et particulièrement aux femmes ayants droit, aux coopératives de production et à la Fifargane.

 

Garantir une autonomisation économique des femmes dans le développement durable de l’argan au Maroc, tel est l’objectif du projet «Refam», lancé mercredi dernier à Agadir.

 

 

Le plan de mise en œuvre du projet de coopération entre le Maroc et le Canada pour le renforcement économique des femmes de la filière arganier (Refam), a été validé au terme du premier Comité directeur du projet tenu mercredi 17 octobre à Agadir. Cette rencontre co-présidée par Latifa Yacoubi, directrice de l’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier (ANDZOA – Agadir), et Patrick Lemieux, chef de la coopération à l’ambassade du Canada au Maroc, a été l’occasion d’échanger sur les thématiques en lien avec la réalisation du projet.
«Cette rencontre a permis de valider le Plan de mise en œuvre et le Plan de travail annuel de la première année du projet qui vise l’autonomisation économique des femmes dans le développement durable de l’argan au Maroc. En effet, le projet “Refam” prévoit l’exécution d’un ensemble d’actions intégrées visant à éliminer les barrières entravant l’entrepreneuriat féminin, à accroître leurs compétences et connaissances pour augmenter leur productivité et leur accès aux marchés, ainsi qu’à promouvoir les intérêts économiques des femmes auprès de la population», indique-t-on dans un communiqué. Et d’ajouter : «Un appui conséquent sera apporté à toutes les parties prenantes de la chaine de valeur de l’argan et particulièrement aux femmes ayants droit, aux coopératives de production et à la Fédération interprofessionnelle de la filière de l'argane (Fifargane)».

Le projet «Refam», mis en œuvre conjointement avec l’ANDZOA et CowaterSogema qui en est aussi l’agence d’exécution, est un projet de coopération entre le Maroc et le Canada qui s’étale sur une durée de 5 ans. D’un montant total de 11,5 millions canadien (dont 9,5 millions sous forme de dons du Canada), il s’inscrit dans le cadre du Programme de la coopération canadienne au Maroc qui appuie les priorités de développement du Maroc, notamment en matière d’employabilité des jeunes, de formation professionnelle et d’insertion des plus vulnérables. Il s’inscrit aussi dans le cadre de la Politique d’aide internationale féministe du Canada et plus particulièrement des champs d’action «Égalité des sexes et renforcement du pouvoir des femmes et des filles», «Dignité humaine» et «Croissance au service de tous». «Pour le Canada, cette approche est la plus efficace pour réduire la pauvreté et bâtir un monde plus inclusif, plus pacifique et plus juste», conclut le communiqué. 
 

(https://lematin.ma/journal/2018/lancement-projet-maroco-canadien-refam/303045.html)

Partager cet article

Repost0

commentaires