Presentation

  • : L'Amicale des Gadiris et du Souss
  • : L'association dite l’Amicale des Gadiris et du Souss fondée le 13 juin 2010, à Gradignan, a pour but de s’entraider, de se réunir entre amis, d’organiser des repas et sorties, d’éditer un bulletin.
  • Contact
9 mai 2015 6 09 /05 /mai /2015 08:01
Jacques Chirac prend la pose à Agadir
L'ancien président, en vacances au Maroc, aime passer du temps avec les Français qu'il rencontre. Deux d'entre eux ont immortalisé leur rencontre avec l'ex président.

Depuis son retrait de la vie politique, les images de Jacques Chirac, 82 ans, se font rares. Une distance avec la vie publique que l'ancien président n'hésite pas à rompre lorsqu'il est en vacances. C'est l'agréable surprise qu'a eue un couple de Français, au Maroc: Jacques Chirac a partagé un verre avec eux, moment immortalisé par une photo que publie jeudi Leparisien.fr.

L'ancien maire de Paris s'est arrêté, pour un mois, dans la ville d'Agadir. Il loge dans une résidence du palais royal, non loin d'un hôpital militaire et a pris ses habitudes dans le quartier de la Marina. Si bien que les Français en vacances dans la ville marocaine ont vite repéré les deux grosses voitures qui l'amènent jusqu'à ses établissements préférés où il vient dîner ou prendre un verre.
«Il nous a offert l'apéro»

En le voyant arriver, un couple originaire du Nord de la France n'a pas hésité. «Quand il a appris qu'on voulait prendre une photo, Jacques Chirac était ravi, témoigne Anne, auprès du Parisien. On l'a entouré et c'est son garde qui nous a photographiés. C'est toujours le grand Chirac, très gentil et avenant. Il a pris un coup comme tous les gens de son âge, il a vieilli, oui. Il entend bien même si, parfois, il aime se faire répéter ce qu'on lui dit. Il nous a offert l'apéro, lui il a pris un Mojito... et Bernadette Chirac est restée en retrait.»

Un restaurateur, qui accueille régulièrement l'ancien président, jadis amateur de bons repas, explique qu'il ne refuse jamais une photo avec des passants ou des vacanciers. Même s'il semble avant tout aspirer au calme. Finies les grandes tablées, aujourd'hui, «il mange très peu. Il aime toujours la bière. Il arrive vers 16 heures, il s'installe et regarde la mer, les bateaux, puis repart deux heures après. Il faut dire qu'il se déplace difficilement mais il reste toujours alerte», témoigne-t-il.


LeFigaro

Partager cet article

Repost0

commentaires